Haut-Katanga: 22 cliniques Mobiles installés pour la prise en charge en soins de santé gratuite.

22 cliniques mobiles réalisées au cours de l’appui d’urgence aux soins de santé de base en faveurs des personnes déplacées, retournées et familles d’accueil dans la Zone de Santé de Nyemba. Le résultat obtenu a dépassé le taux d’utilisation de 49% ce qui dépasse la prévision du projet de 40% et cela s’explique par la gratuite de soins de santé et la réalisation la stratégie avancée en soins curatifs par des cliniques mobiles. 

Les personnes déplacées n’avaient pas accès aux soins de santé faute de moyens et accessibilité. Certaines structures dans ces zones de santé n’étaient pas  fonctionnelles suite à la destruction et pillage pendant les conflits. Dans la zone de santé de Nyemba, la morbidité très élevé 2,1/100000 personne par jour (Rapport SNIS) surtout sur l’axe de Nyemba-Kyoko.

Ces cliniques étaient mis à la disposition des IDPs tout en tenant compte de l’accessibilité. Organisées  pour soigner les personnes retournées,les déplacés  vivant à plus de 5 Km des structures de soins. 

Ces structures ce sont dirigées vers les nouveaux sites de mouvement de population et dans les sites très éloignés des formations sanitaires. Lors des cliniques mobiles, l’Infirmier superviseur de la ZS ont  accompagné l’équipe ADRA et les infirmiers de l’Aire de Santé. Les bénéficiaires gravement malades ont été conduits en urgence dans le Centre de Santé de la Reproduction et Hôpital Général de Référence le plus proche pour une meilleure prise en charge.  

Cette activité avait consisté à administrer les soins en stratégie avancée dans les villages très éloignés des formations sanitaires (à plus 5 Km) et ceux d’accès difficiles. Les activités menées étaient les soins curatifs (15955 patients soignés), les consultations prénatales (371 femmes enceintes) et la vaccination (484 enfant de 6 à 59 mois). A cet effet, ADRA avait travaillé avec les prestataires des formations sanitaires appuyées et les relais communautaires pour l’organisation de cette activité. Les sensibilisations étaient précédées des cliniques mobiles afin de mieux informer et préparer la communauté sur l’activité . Les données produites lors de cette activité étaient transférées dans les registres des centres de santé ciblés et rapportées dans le SNIS.

Au cours du mois de Février à Juillet 2019, vingt deux (22) cliniques mobiles avaient été organisées, ce qui avaient permis de prendre en charge 1719 patients avec le soutien de fonds Humanitaires.